Contact
Société de la Saskatchewan
Société historique de la Saskatchewan

[ Accueil ]

Bienvenue dans la Musée Virtuel Francophone de la Saskatchewan. Ce site web est une création de la Société historique de la Saskatchewan.

Vous y trouverez des informations sur une plusieurs sujets, personnages et lieux de la francophonie en Saskatchewan. Et ne manquez pas l'occasion de consultez les archives de la Revue historique.

Ovide Charlebois, o.m.i.

Mgr Ovide Charlebois
L'immensité des distances entre les points habités dans la portion de la province qui s'étend au nord du 54e parallèle demeure difficile à saisir encore de nos jours. L'avion, le moteur hors-bord, la motoneige et le tracteur à chenilles facilitent aujourd'hui les déplacements et l'approvisionnement des petites communautés éparpillées. Mais à la fin du siècle dernier, c'était encore l'époque du canot, de la raquette et du traîneau à chiens. Celui qu'on a surnommé «l'Évêque Errant», Mgr Ovide Charlebois, o.m.i., a ainsi parcouru en tous sens ces terres encore sauvages.

Saint-Hilaire de Cochery

Un bout d'histoire (90)

Cochery, Sask.: Le district de Cochery, pour être l'un des tards venus dans la colonisation de notre province n'en est pas moins intéressant par l'oeuvre déjà accomplie et surtout par ses besoins. Fondée en 1906 et primitivement destinée à former un groupe exclusivement de langue française, le découragement de plusieurs Canadiens-Américains qui ne purent s'habituer au terrible isolement où se trouvait alors la jeune colonie, l'ouverture d'autre part des sections impaires comme homesteads permirent l'introduction nombreuses de gens de langues étrangères..

Le Patriote de l'Ouest
le 26 juin 1913

L'abbé Gravel et la colonisation du sud de la Saskatchewan

La colonisation du sud de la Saskatchewan

M. l'abbé L.P. Gravel, missionnaire colonisateur du diocèse de St-Boniface, travaille depuis deux ans à coloniser la partie sud de la province de Saskatchewan. Grâce à son zèle et à son activité, de nombreux compatriotes, particulièrement des États-Unis, sont venus s'emparer du sol encore vierge de cette fertile région. Il a ouvert à la colonisation les endroits suivants: Gravelbourg, qui compte aujourd'hui 250 familles canadiennes-françaises; Laflèche, 70 familles; Meyronne, 50 familles françaises; Courval, 20 familles; Notre-Dame d'Auvergne, 100 familles; Lac Pelletier, 55 familles, Les Cyprès, plusieurs familles canadiennes-françaises, belges et françaises; Mazenod et Dollard.


Commanditaires

Ministère éducation
Logo - Radio-Canada







Collection numérisée du Canada
Conseils des écoles fransaskoises








Conseil canadien des archives
Patrimoine canadien