Contact
Société de la Saskatchewan
Société historique de la Saskatchewan

[ Accueil ]

Bienvenue dans la Musée Virtuel Francophone de la Saskatchewan. Ce site web est une création de la Société historique de la Saskatchewan.

Vous y trouverez des informations sur une plusieurs sujets, personnages et lieux de la francophonie en Saskatchewan. Et ne manquez pas l'occasion de consultez les archives de la Revue historique.

Mélanie Chabot

Dès le début de la Première Guerre mondiale, la natalité passe l'immigration comme source principale de peuplement en Saskatchewan. Les familles nombreuses sont la règle plutôt que l'exception, notamment dans la population franco-catholique. On estime par ailleurs que vers 1916, plus de 90 p. 100 des naissances ont lieu au domicile de la mère ou dans une résidence privée plutôt qu'à l'hôpital. Plusieurs facteurs expliquent cette proportion étonnante. Dans bien des cas, l'hôpital le plus proche est à plusieurs dizaines ou même centaines de kilomètres et les déplacements demeurent difficiles, surtout en hiver. Plusieurs mères refusent encore de s'aliter dans les chambres communes des hôpitaux, par pudeur ou par crainte – d'ailleurs souvent fondée – des maladies contagieuses. De plus, l'accouchement est alors considéré comme un événement plus naturel qu'il ne l'est de nos jours et il interrompt moins qu'aujourd'hui le cours de l'existence. Enfin, considération majeure, on s'épargne ainsi le coût d'un lit d'hôpital – un à trois dollars par jour – pendant les relevailles.

Regina - Nos organisations paroissiales: Le Cercle de l'A.C.F.C. devenu l'A.C.F.R. (21)

Au cours des réunions des 31 janvier et 7 février, il est essentiellement question de la participation indirecte de l'A.C.F.R. à «Mosaic 78», de l'organisation d'un «disco-pique-nique», et de l'achat éventuel d'un abri métallique pour le matériel de l'A.C.F.R., de la préparation du carnaval, et du développement communautaire, y compris le Service d'accueil. Une réunion d'information en Éducation est planifiée pour le 21 février; vingt-deux parents y prennent part. La question qui se pose aux parents est la suivante: «Quel est l'avis des parents réunis ce soir en ce qui concerne l'éducation «française» disponible à Regina? L'A.C.F.R. a réuni tout le monde afin de voir ce que ces francophones désirent tout d'abord, et ensuite de savoir s'il faut envoyer un mémoire à la Commission scolaire publique, qui tient des audiences publiques, dont la dernière a été fixée au 8 mars 1978.» (1)

002: Baptême de la nouvelle capitale

Histoire abrégée de la fransaskoisie

Regina, Ville Centenaire

2e article


Commanditaires

Ministère éducation
Logo - Radio-Canada







Collection numérisée du Canada
Conseils des écoles fransaskoises








Conseil canadien des archives
Patrimoine canadien