Contact
Société de la Saskatchewan
Société historique de la Saskatchewan

[ Accueil ]

Bienvenue dans la Musée Virtuel Francophone de la Saskatchewan. Ce site web est une création de la Société historique de la Saskatchewan.

Vous y trouverez des informations sur une plusieurs sujets, personnages et lieux de la francophonie en Saskatchewan. Et ne manquez pas l'occasion de consultez les archives de la Revue historique.

Joseph Hugonard, o.m.i.

Joseph Hugonard, o.m.i.
Au début des années 1880, la question de l'éducation des Indiens se posait avec une nouvelle urgence. Le clergé catholique était intervenu à maintes reprises auprès des autorités fédérales pour qu'elles mettent sur pied un système d'écoles primaires, d'internats et d'instituts d'arts et métiers, appelées «écoles industrielles», à l'intention de la population autochtone. La première école industrielle fut érigée à Lebret, dans la vallée Qu'Appelle, et le père Joseph Hugonard, o.m.i., en fut le premier directeur.

Regina - Nos organisations paroissiales: Le Cercle de l'A.C.F.C. devenu l'A.C.F.R. (21)

Au cours des réunions des 31 janvier et 7 février, il est essentiellement question de la participation indirecte de l'A.C.F.R. à «Mosaic 78», de l'organisation d'un «disco-pique-nique», et de l'achat éventuel d'un abri métallique pour le matériel de l'A.C.F.R., de la préparation du carnaval, et du développement communautaire, y compris le Service d'accueil. Une réunion d'information en Éducation est planifiée pour le 21 février; vingt-deux parents y prennent part. La question qui se pose aux parents est la suivante: «Quel est l'avis des parents réunis ce soir en ce qui concerne l'éducation «française» disponible à Regina? L'A.C.F.R. a réuni tout le monde afin de voir ce que ces francophones désirent tout d'abord, et ensuite de savoir s'il faut envoyer un mémoire à la Commission scolaire publique, qui tient des audiences publiques, dont la dernière a été fixée au 8 mars 1978.» (1)

Anniversaires historiques

La colonisation française au Manitoba s'est faite par étapes bien distinctes. Il y a eu les Voyageurs qui ont fondé la race métisse. Puis quelques colons venus avec Provencher, et enfin, après 1870, les paroisses de la Rivière Rouge. Jusque-là, les colons étaient presque exclusivement Canadiens. Autour de 1890 il se dessina un mouvement de colonisation faite par des Français venus de France. M. Noël Bernier a raconté dans Fannystelle comment ce mouvement a débuté. L'entreprise de Fannystelle n'est pas un fait isolé. Il y eut d'autres essais, les uns plus importants que les autres, mais tous apportèrent au groupe français du Manitoba un renfort dont il avait grandement besoin. Ces groupements de Français venus de France sont aujourd'hui des paroisses prospères où se parle le français; visitez Notre-Dame-de-Lourdes, Saint-Léon, Saint-Claude et tant d'autres de ces paroisses et vous verrez comment les descendants de ces colons sont devenus de bons ouvriers de la survivance française.


Commanditaires

Ministère éducation
Logo - Radio-Canada







Collection numérisée du Canada
Conseils des écoles fransaskoises








Conseil canadien des archives
Patrimoine canadien







 
(e0)