Contact
Société de la Saskatchewan
Société historique de la Saskatchewan

Le curé Labelle et l'Ouest

Mgr Labelle et l'Ouest canadien

L'an dernier M. l'abbé Elie-J. Auclair – l'historien bien connu qui doit nous donner cette année l'histoire de Gravelbourg – a publié celle de Mgr Labelle, P.A. Il a intitulé son livre: 'Le curé Labelle – Sa vie et son oeuvre'. Il est palpitant d'intérêt et montre vraiment 'ce qu'était son héros devant ses contemporains et ce qu'il est devant la postérité'.

De ce livre nous extrayons le passage suivant qui essaie de dire ce que le célèbre curé 'a pu faire pour la colonisation de l'Ouest canadien'.

'Il est certain que, en 1885 et 1890, le gouvernement d'Ottawa le chargea de s'en occuper et que Mgr Taché et les évêques de l'Ouest voyaient cela d'un bon oeil. Le curé de Saint-Jérôme, dans ses conférences en Europe et dans les brochures que publia en son nom l'abbé Proulx, recommanda plus d'une fois les régions de l'Ouest, surtout à ceux qui ne voulaient pas 'défricher' dans les forêts. Des résultats pratiques ont dû s'en suivre. Nos correspondants de Saint-Boniface n'ont pu cependant nous donner à ce sujet beaucoup de précisions. On a même noté qu'à son passage au Manitoba en 1885, il répondit à la bienvenue qu'on lui adressait et à l'appel discret qu'on lui renouvelait de s'occuper activement de la colonisation de l'Ouest en se tenant beaucoup sur la réserve. Ce qu'il voulait plutôt, semble-t-il, ce à quoi il tendait de toutes ses forces – et sa mort prématurée l'a empêché d'y arriver – c'était de le rejoindre la colonisation de l'Ouest par son chemin de fer du nord, qui, dans ses prévisions, nous l'avons dit, devait un jour se rendre jusqu'à Winnipeg. 'Soyez tranquille, disait-il, dès 1883, au curé Filion, de Saint-Jean-Baptiste de Manitoba, je m'en vais au Nord-Ouest avec mes gens des cantons de la 'Rouge' (du nord de Montréal). Les deux rivières qui portent le même nom de la 'Rouge', la mienne et la vôtre, sont appelées à se joindre. Nous nous acheminons tranquillement vers les belles et fertiles régions de la baie James. Une fois là, nous nous donnerons la main.' Dans une autre circonstance, le curé Labelle répéta à peu près la même chose à M. l'abbé Cherrier, aujourd'hui Mgr Cherrier. Il nous paraît donc que Mgr Labelle n'a travaillé plutôt qu'indirectement aux oeuvres du Nord-Ouest. Comme nous l'écrit M. l'abbé Lamy, de Saint-Boniface, qui a bien voulu faire des recherches pour nous: 'Le curé Labelle avait probablement assez de fer au feu dans son royaume du nord de Montréal.'

(Les Cloches de Saint-Boniface, vol. 30, #4, avril 1931, p.93-94)





 
(e0)